Avis de ouf que j’ai reçu de la part d’une critique littéraire !!! 🙂

J’aime les livres qui évoquent la condition humaine et la folie des êtres humains. J’ai donc adoré Tentation. À tel point qu’il m’est difficile de trouver les mots pour cette critique. Ce livre vous embarque tout d’abord dans le quotidien ennuyeux du personnage principal. Si l’incipit ne m’a pas accrochée plus que ça, en revanche, la suite m’a troublée. Plus j’avançais dans le récit, plus la folie du personnage grandissait. Cette histoire est tout simplement démente, tellement d’ailleurs, que j’en ai ressenti un malaise à la lecture. Comment en aurait-il pu être autrement ? Ce récit à la première personne esquisse les aventures chaotiques d’un psychopathe (ou s’il n’est pas psychopathe, il est sacrément atteint). Si je pouvais m’identifier à lui dans un premier temps, par la suite, je m’en suis détachée, et pourtant, je continuais à être dedans. La psychologie du personnage est vraiment travaillée, recherchée, et réaliste. De plus, ce livre ne se contente pas de vous abreuver de sentiments contradictoires, il nourrit aussi votre réflexion.

Si vous même vous étiez à la fois maître et prisonnier du temps, que feriez-vous ? Seriez-vous tenter de mourir, de voler, d’aimer, de trahir ou de tuer ? Quels seraient vos désirs, vos envies à assouvir ? Deviendriez-vous un Dieu ou un Démon ? Voilà tous les enjeux de Tentation. En outre, l’appendice du texte donne quelques explications du projet de l’auteur. En Art, on dit souvent que : « mais un bon projet, se suffit à lui-même, il n’a pas besoin d’explications ! ». Et c’est donc pour cette raison qu’ont été inventées les explications de textes et les cours d’Histoire de l’Art, parce qu’en regardant un tableau abstrait de Kandinsky tout le monde en comprend sa signification. Évidemment. Bref, pour une FOIS -merci Xavier Seignot-, l’auteur vous expose sa pensée, son projet. Il vous en donne les grandes lignes, il vous incite à le penser par vous-même. J’ai beaucoup aimé ce texte qui a confirmé et clarifié mes suppositions interprétatives. Il les a même enrichies et complétées. Superbe idée ! Par contre, je n’apprécie que très peu la couverture, même si je trouve l’idée bien trouvée. Elle représente des neurones. Étant donné que le but de ce récit est de vous faire pénétrer dans la conscience déglinguée d’un homme ravagé par ses désirs, je pense que l’image n’aurait pas pu être plus appropriée. Du reste, l’édition est très bien travaillée. En conclusion, ce fut une excellente expérience ! Avide de sensations fortes, je vous la conseille grandement.