L’histoire de ce long-métrage est une très longue aventure !

J’ai toujours su qu’un jour je voudrais me lancer dans la vidéo, mais j’attendais le bon moment. Grâce à mes connaissances pour la prise de vue en photo et mon expérience dans l’écriture, je voulais réaliser un film. Et quand je suis devenu assistant d’éducation dans un lycée, j’ai senti que le bon moment arrivait et que le cadre se prêtait à l’exercice. De plus, mon collègue Jean-Christophe Poulain, lui, était partant pour se lancer dans le projet et m’aider pour la partie administrative, on était alors en novembre 2012.

Rapidement, quand on a réalisé le nombre d’inscrits, on a su qu’on pouvait partir sur quelque chose qui ferait au moins 45 minutes. De là, je me suis dit qu’adapter mon roman Au Jour le jour ne devrait pas être impossible, ce qui tombait parfaitement puisque l’ancienne version du roman ne me convenait pas. C’est alors à ce moment-là que j’ai réécrit mon roman Au Jour le jour que vous connaissez actuellement et que j’ai écrit le script du film.

xavier seignot réalisateur film

Xavier Seignot réalisant la scène de l’hôpital

Lors des castings, en janvier 2013 avec Aurélie Titier, Laura Pruniaux, Coralie Hammond et Olivier Castan, je ne m’attendais pas à ce qu’on trouve des acteurs si investis et crédibles pour les rôles demandés. Sans l’implication d’Armand Rignault pour le rôle principal, le projet n’aurait pas pu aller au bout. Je dois avouer qu’avant les castings, mon premier avis n’allait pas vers lui. Mais qu’est-ce qu’il nous a bluffé lors de son audition. Une sacrée prestance qui lui a permis de décrocher le rôle principal !

De plus, Léa Genevisse, Flora Bordis et Jérémy Chauveau ont vraiment apporté quelque chose à leur personnage respectif Sarah, Lisa et Mike. Je les remercie tous encore une fois.

Pour le petite anecdote, alors que Léa Genevisse ne faisait pas encore partie du projet, elle m’a inspiré le personnage de Sarah grâce à son charisme. Et au début, lorsqu’elle s’est inscrite, elle voulait être styliste, et en lisant le script elle m’avait alors dit « si j’étais actrice, j’aurais trop aimé jouer Sarah » (sans que je lui dise qu’elle m’avait inspiré ce personnage). Bingo ! À ce moment-là, il était évident pour moi qu’elle aurait le rôle.

au jour le jour film xavier seignot

Olivier Castan à la caméra

Le tournage a commencé le 23 janvier 2013, et au début c’était dur… Gérer autant d’élèves, apprendre à l’équipe technique à se servir du matériel et à l’équipe artistique à s’imprégner de leur personnage n’était pas une mince affaire. Et je dois même avouer qu’il m’est arrivé de douter de la finalité du projet. Mais grâce à leur implication et leur bonne volonté les choses avançaient de bon train. Les scènes s’enchainaient, les premiers plans montés étaient visibles et leur donnaient envie d’aller encore plus loin.

Julie Billa toujours là pour apporter son aide 🙂

En mars, le film avançait tellement bien que j’ai décidé d’ajouter une dizaine de scènes. On filmait alors pendant les vacances, les week-ends, les mercredis après-midi, c’était super ! Jean-Christophe a pu fournir 16 musiques toutes plus jolies les unes que les autres et parfaitement en accord avec l’histoire (nous remercions les auteurs The Writah). Elles donnaient clairement le ton du film.

Jean-Christophe Poulain

Deux personnages secondaires ont pris de l’importance grâce à l’implication des acteurs. Il s’agit d’Eddy joué par Anthony Millox et de Child joué par Benjamin Dubost.

xavier seignot au jour le jour film action aventure

Quel bonheur de repenser à toute cette aventure !

La fin du tournage a sans doute été les scènes les plus compliquées. Les difficultés techniques liées au feu, au fait de filmer une moto sur la route ou à la fête incluant une cinquantaine de personnes, les heures tardives à répétition ont été à la fois enrichissants mais aussi très épuisants. Bien sûr qu’une fois fini, on ne garde en mémoire que les rires et la passion de chacun à aller au bout du projet.

Le réalisateur Xavier Seignot avec Flora Bordis, l’interprète de Lisa

Le tournage a pris fin le 5 juin 2013 avec un pique-nique improvisé devant le lycée.

Malgré les contraintes de temps, de moyens et de matériels (micro qui tombe en panne pendant le tournage, etc.) on a vraiment voulu vous proposer le meilleur de ce qu’on pouvait faire.

J’espère que le résultat vous plaira et vous fera passer un agréable moment de cinéma et je tiens à remercier encore une fois toute l’équipe du film !